La clé d'une usine plus profitable : maîtriser le passé, le présent et le futur

La croyance populaire veut qu’une usine n’est bonne qu’en fonction de ce qu’elle produit. Les soi-disant « usines intelligentes » sont venues bouleverser cette croyance jusqu’à un certain point, mais votre usine intelligente est-elle vraiment si intelligente? Eh bien, attachez vos ceintures, messieurs, dames, parce que l’industrie de la transformation du bois est sur le bord de la 4e révolution industrielle (plus souvent appelée Industrie 4.0).
Mastering the Past, Present, and Future of Your Mill

L’INDUSTRIE 4.0 EST SYNONYME D’AUTOMATISATION

Sommairement, I4.0 se définit par l’automatisation continue des pratiques manufacturières et industrielles à l’aide de technologies « intelligentes » modernes. La communication machine–machine (M2M) à grande échelle et l’internet industriel des objets (IIoT) sont intégrés pour améliorer l’automatisation, l’intercommunication, l’autosurveillance, ainsi que l’analyse et le diagnostic « intelligents » sans intervention humaine.

Une telle révolution, même si elle ouvre la porte à une foule d’opportunités de changement, n’est jamais sans victimes; généralement, les gens. A partir de la révolution numérique de la fin du XXe siècle, on a commencé à percevoir les gens comme une importante source d’erreurs. En réalité, cependant, ce sont la complexité et la capacité des systèmes qui sont devenues trop importantes à gérer. Malgré tout, on continue à tenir les gens responsables de la performance de ces systèmes.

industrial automation

3 Piliers - La clé d'une meilleure rentabilité, maîtriser le passé, le présent et le futur de votre usine

Voir le document Télécharger

SI I4.0 N'EST PAS ACTIONABLE, ELLE EST PRATIQUEMENT INUTILE

Malgré le fait que la communication M2M et de l’IIoT soient de plus en plus répandus dans les usines de transformation du bois, très peu parmi vous tirez pleinement avantage des opportunités qu’ils vous offrent. Vous dépendez plutôt de systèmes de données maintenus manuellement et de rapports à l’ancienne. Ce faisant, vous passez à côté des énormes gains qui peuvent être dérivés de l’information à votre disposition. En effet, la plupart des systèmes logiciels et manufacturiers disponibles aux usines de transformation du bois aujourd’hui ne sont que des systèmes de collecte de données. Ils vous laissent la tâche herculéenne de structurer les données de manière à ce qu’elles aient du sens et, plus important, puissent mener à des actions concrètes, ce qui vous oblige à dépendre d’analystes et de programmeurs avant d’obtenir quoique ce soit d’utilisable.

VOUS VOULEZ EN SAVOIR PLUS?

Contactez-nous
Systèmes d'information
Systèmes d'information

À ce jour, la plupart des systèmes d’information dans les usines de transformation du bois (automatisées ou non) sont structurés plus ou moins comme ceci

Néanmoins, aux dépens de la structure de la structure de base d’information au cœur des usines, on consacre plus d’énergie à régler les problèmes pressants ou à se concentrer sur le volume sortant.

LES 3 PILIERS SONT UNE BOUCLE DE RÉTROACTION

Les différentes opérations de production d’une usine de transformation du bois sont généralement vues et gérées comme des processus discrets. Ils sont optimisés et leurs problèmes résolus de façon isolée (généralement directement sur le plancher) sans se préoccuper comment les autres processus de l’usine pourraient être affectés. Si on regarde l’usine à un plus haut niveau, cependant, on peut les voir comme suit : inventaireproduction, et planification des ventes et des opérations.

Malgré leur complexité microscopique, ces trois groupes opérationnels représentent, respectivement, le PASSÉ, le PRÉSENT, et le FUTUR de votre usine. Ce sont les 3 PILIERS et ils agissent en boucle de rétroaction.

Simplement dit, votre inventaire représente le passé, puisqu’il est la concrétisation de votre planification des ventes et des opérations passée. Comme le philosophe et écrivain américano-hispanique George Santayana a déjà dit : « Ceux qui ne peuvent pas se rappeler le passé sont condamnés à le répéter. » En d’autres mots, votre inventaire (le passé) influence la façon dont vous planifierai vos ventes et vos opérations (votre futur). Évidemment, dans la boucle de rétroaction, influence vos opérations (votre quotidien, le présent). Encore et encore et encore.
Les 3 Piliers : le passé, le présent et le futur

VOUS RÉAGISSEZ AU PASSÉ

Maintenant que vous comprenez cette relation, vous pouvez mieux comprendre qu’en vous fiant à des rapports conventionnels pour évaluer vos performances (en volume ou autre), vous utilisez le passé pour orienter votre avenir, mais vous le faites à un niveau macroscopique, alors que les opérations, tel que mentionné plus haut, le font à un niveau microscopique. Pour aggraver la situation, vous ne verrez les résultats de vos ajustements qu’une fois le bois en inventaire, lorsque vous lirez votre prochain rapport de production.

Dans bien des usines, les données de production sont captées directement de l’équipement (e.g., l’optimiseur) à la fin de chaque quart de travail ou dans la cour à bois. Ces données sont alors souvent simplement copiées dans des chiffriers pour analyse et génération de rapports. Vous savez combien c’est long et sujet à l’erreur. En plus, seuls les créateurs des chiffriers comprennent vraiment comment ils fonctionnent, même si les fichiers sont partagés, donc l’information ne l’est pas vraiment.

Finalement, les analystes ne travaillent que 8–10 heures par jour, alors que l’usine opère 16–24 heures. L’écart de temps de réaction peut être long, même si tout fonctionne rondement.

Prenons, par exemple, la situation où quelqu’un oublie d’activer un produit de spécialité dans une recette. Il est fort probable que cet oubli passe inaperçu jusqu’à ce que la production ou le quart de travail soit terminé. Le résultat : vous devez réagir à cet oubli (au lieu de proactivement agir), ce qui vous forcera à relancer la production de ce produit ou retarder / annuler sa livraison.

Vous savez ce que ça cause comme maux de tête : des employés frustrés d’avoir à constamment éteindre des feux à la place de faire du travail à valeur ajoutée, des opportunités manquées et un panier de produits qui ne vaut pas ce qu’il devrait.

Reacting to the past of production
Les 3 Piliers de la transformation du bois

VOUS AVEZ BESOIN D’INFORMATION ACTIONNABLE POUR AFECTER LE PRÉSENT

Comment, vous direz-vous, puis-je agir au lieu de réagir? En libérant la puissance des données qui dorment dans vos technologies opérationnelles (en d’autres mots, vos équipements). Vous pourrez ensuite les arrimer à vos objectifs et stratégies d’affaires en contextualisant les indicateurs de performance dont vous avez besoin pour soutenir votre stratégie. Finalement, vous pourrez tirer profit de la véritable intelligence de votre usine (vos employés) en lui offrant la bonne information au bon moment pour influencer le comportement des opérateurs et ainsi obtenir de meilleurs résultats.

1. MIEUX GÉRER SON INVENTAIRE

That’s the first step towards leveraging the 3 Piliers effectively.

Savoir exactement ce que vous avez dans votre cour à bois, que le bois soit fraîchement scié, en voie d’être chargé dans un séchoir, prêt à être raboté ou en attente de livraison, est le premier endroit où tirer avantage de l’intelligence de votre usine. Ce faisant, vous aurez une vraie compréhension de la valeur de votre panier de produits.

Des informations logistiques à chaque étape de production à propos des paquets de bois dans votre cour peut aussi contribuer à l’efficacité de l’usine. Si vous connaissez les produits en votre possession, vous savez exactement quand ils pourront être livrés et où ils se trouvent dans la cour.

La cour à bois est le prochain endroit où I4.0 aura un impact majeur, puisqu’elle offre le plus de potentiel d’amélioration. En effet, on y arrivera en tirant profit de la communication M2M, la géolocalisation et les véhicules autonomes. PMP SOLUTIONS se prépare déjà pour cet avenir.
Découvrez comment une meilleure gestion d'inventaire a profité à Ben Hokum
Vous devez connaître le passé pour comprendre la présent
Mastering the present with the right insights

2. UTILISER LES BONNES INFORMATIONS POUR MAÎTRISER LE PRÉSENT

The second step in mastering the 3 Piliers is to rein in the present: production—sawing, drying, and planing.

L’information la plus élémentaire que vous pouvez avoir est celle qui est obtenue en temps réel de vos équipements lorsqu’ils tombent en panne. À un niveau plus élevé, l’IIoT permet d’orchestrer les données provenant des équipements. Ainsi, tous les employés peuvent consulter l’information à propos des procédés de production sur la ligne. Par exemple, les opérateurs peuvent être avertis en temps réel lorsque la performance ou la qualité dépasse un seuil relatif configuré en fonction des objectifs stratégiques. Ceci donne aux équipes les outils nécessaires pour corriger les problèmes avant qu’ils apparaissent dans le rapport de fin de quart de travail ou de journée, lorsqu’il est trop tard pour le faire.

Puisque l’information est disponible à tous, contextuelle (en temps réel ou dans les rapports), votre équipe de ventes ou administrative peut facilement ajuster les seuils pour qu’ils soient cohérents avec les objectifs stratégiques / opérationnels, et que l’impact des actions des opérateurs soient immédiatement visibles et mesurables.
Découvrez comment l'usine Daaquam a amélioré son débit et sa qualité

3. LA TOUR DE CONTRÔLE : LA PLANIFICATION DES VENTES ET DES OPÉRATIONS POUR L’AVENIR

The third and final step in mastering the 3 Piliers is to tie the past and the present by planning for the future. S&OP are intended to coordinate everyone and everything cohesively. When a mill’s strategies are laid out over months and years, but live in an environment where supply, demand, and prices are constantly changing, it’s important to have the necessary information to tweak plans appropriately.

Pour y arriver, il est possible d’exploiter l’IIoT et les systèmes d’information pour contextualiser adéquatement toutes les données (à l’intérieur des limites planifiées). Les gestionnaires et opérateurs ont accès à l’information importante pour eux provenant de chaque opération dans l’usine (en temps réel ou non). Ils gagnent la capacité de comparer la production de l’usine à la demande actuelle pour ensuite ajuster les commandes, recettes et la planification en fonction de l’approvisionnement et l’inventaire actuels. Cette agilité offre aux gestionnaires la polyvalence de saisir plus d’opportunités au vol.
Sales & operations planning

LA CLÉ : LE CONTEXTE

Relier tous les points à la vitesse de votre usine est loin d’être facile. Plus que n’importe-quel autre type de manufacture, une usine de transformation de bois est un organisme qui dépend du bois pour vivre. Ce bois, comme l’air pour nous, peut varier en qualité et nous devons déployer des solutions pour mitiger, ce qui amène les usines à s’ajuster et évoluer dynamiquement.

Comme les organismes vivants, une usine de transformation du bois a besoin des bons signaux des bonnes parties de son « corps » (et des bonnes rétroactions) pour fonctionner à son plein potentiel. Dérivez certaines zones cérébrales et les êtres humains développeront une série de problèmes; le même raisonnement s’applique aux usines.

Malheureusement, bien peu de systèmes d’information sur le marché en ce moment : a) sont conçu pour la transformation du bois et b) font plus que recueillir et agréger les données pour une analyse ultérieure.

PMP TeamMate™, notre système d’historisation des données et plateforme manufacturière, fait plus que recueillir et tabuler les données. Il offre des signaux contextuels à tous les intervenants clés de l’usine (de l’opérateur machine au gestionnaire) où et quand ils en ont besoin pour atteindre la plus efficacement leurs objectifs.

Parce qu’ultimement votre usine n’est aussi intelligente que les gens qui y travaillent et nous savons que savoir, c’est pouvoir.

Knowing is half the battle

Transformez vos données en profits. Sortez du bois.

Contactez-nous dès maintenant
CLOSE
CLOSE
CLOSE
CLOSE
CLOSE
CLOSE
cross